Prendre soin de soi

Parfois on hésite à prendre soin de soi, parce qu’il y a tellement d’autres trucs à penser, à faire… Il y a tellement de dépenses incontournables aussi, que son propre bien-être passe après et souvent, passe à la trappe. Jusqu’au jour on n’a plus de patience pour rien et un niveau de tolérance aux autres proche du zéro absolu parce qu’on a l’impression que tout le monde empiète sur notre espace vital.

Chacun a sa propre façon de réagir dans ces moments-là, mais c’est rarement une partie de plaisir pour la famille, les collègues, les commerçants, les voisins ou le chien qui en prennent pour leur grade sans vraiment comprendre pourquoi. Et le pire, c’est que la plupart du temps on ne se sent même pas mieux d’avoir passé nos nerfs sur eux.

Spoiler : c’est pas vraiment eux le problème, en vérité on s’en veut à soi-même ! De s’être laissé(e) tomber sous prétexte d’aider les autres, de rendre service (parfois même quand on nous a rien demandé !), d’être un parent dévoué, un(e) employé(e) efficace ou un(e) super chef d’entreprise.
On se sent comme le vieux ficus poussiéreux de la salle d’attente du kiné, pas à sa place et en manque de lumière.

Alors pour éviter de sombrer dans un remake d’Hamlet à la moindre contrariété, il serait judicieux de ne pas attendre d’avoir touché le fond avant de prendre soin de vous… Ce serait même encore plus efficace de programmer des petits moments rien que pour vous toutes les semaines, voire tous les jours.

Et si vous craigniez de passer pour quelqu’un d’égoïste, rappelez-vous qu’au contraire, prendre soin de vous est un cadeau que vous faites à tous ceux qui croisent votre route.

Articles sur le même thème : Prêt(e) pour le coaching ? , Un coach, ça sert à quoi ? , Aide-toi et le coach t’aidera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *